3 mars 2020

Escaliers ouverts, escaliers en caisson, escaliers en porte-à-faux, escaliers en escargot... Lequel est le plus adapté ?

Escaliers ouverts, escaliers en caisson, escaliers en porte-à-faux, escaliers en escargot... Lequel convient le mieux à votre maison ?

Il existe différents types d'escaliers, découvrez leurs particularités

Vous devez relier deux étages, une mezzanine, un penthouse ou un grenier dans votre villa ou votre appartement : vous avez besoin d'un escalier intérieur mais... quel type ? Un escalier monopoutre ou à caisson, monopoutre ou en porte-à-faux, bipoutre ou à ruban, bipoutre ou hélicoïdal ?

Commençons par dire que vous pouvez choisir celui que vous préférez, car tout type d'escalier peut être adapté aux dimensions disponibles. En règle générale, nous demandons un plan de votre habitation, afin d'évaluer la position et la présence de fenêtres, de portes et d'autres éléments qui pourraient interférer avec l'espace destiné à l'escalier. Avec vous, nos techniciens évalueront tous ces aspects pour vous donner une idée plus concrète du futur escalier. Pendant la phase d'exécution, nous nous occuperons de la différence de hauteur et des dimensions globales.
Nous allons maintenant décrire trois des principales familles d'escaliers : les escaliers à jour, les escaliers en porte-à-faux et les escaliers en colimaçon.

Escaliers ouverts
Il s'agit d'une famille très vaste qui comprend plusieurs types : l'escalier à une ou deux poutres, l'escalier à une ou deux poutres, en bois ou en tôle, l'escalier à rubans et l'escalier à caissons. Les escaliers ouverts peuvent prendre de nombreuses formes, les plus courantes étant les escaliers droits, les escaliers en L et les escaliers en U.
Plus l'espace disponible est grand, plus le confort et l'impact dans l'environnement des villas, des appartements, des bureaux et des centres de toutes sortes sont importants.
La poutre unique, comme son nom l'indique, est soutenue par une poutre centrale. Il s'agit d'une échelle simple et fiable, très économique et extrêmement adaptable et fonctionnelle. Constituée d'un tube supportant les marches en bois massif, elle se prête aux géométries les plus insolites et s'intègre aussi bien dans les environnements modernes que rustiques, grâce à la variété des garde-corps auxquels elle peut être facilement combinée.
Le double a deux poutres latérales qui lui permettent de supporter des charges plus importantes, ce qui le rend adapté aux grands escaliers. La poutre double, bien qu'apparentée à la poutre simple, a une esthétique et une fonctionnalité très spécifiques : elle est souvent bien assortie à des marches avec des marches en fer ou à des plateaux pour l'introduction de pierres ou d'autres matériaux.
Le mono-lame et le bi-lame sont parmi les escaliers ouverts les plus répandus : ils se composent d'un ou de deux limons latéraux de géométries différentes (par exemple, en bande ou à genoux) qui soutiennent les marches. Ce sont des escaliers qui s'adaptent à tous les environnements, à ceux qui ont beaucoup d'imagination et à ceux qui apprécient leur légèreté.
Le ruban, que nous avons déjà illustré dans le bulletin précédent(Bosch), est constitué d'une seule feuille de tôle pliée à la presse qui peut être finie à volonté.
Nous en venons maintenant à la tôle en boîte, qui mérite d'être mentionnée pour son esthétique minimaliste qui peut donner une touche inimitable à l'environnement.

L'escalier à caissons se caractérise par son extrême compacité : il est constitué de blocs qui forment le giron et la contremarche. C'est cette structure en caisson d'acier qui lui donne son nom. La structure monobloc le rend très compact et sa géométrie très confortable. C'est un escalier qui a besoin de respirer pour mettre en valeur l'effet sculptural qui se prête parfaitement au style contemporain.
Sur les photos, notre modèle Valery : caisson en acier, autoportant, couleur anthracite standard.